Accueil > La Philatélie > Les timbres neufs et les timbres oblitérés

Les timbres neufs et oblitérés

Votre collection comprendra des timbres neufs, achetés cette fois-ci à la poste ou chez un marchand, mais ausi de timbres oblitérés.

Timbre-poste neuf ou oblitéré

Le timbre neuf

Comme son nom l'indique le timbre est neuf, à l'arrière il est totalement recouvert de colle : la gomme (elle brille à la lumière) et devant il ne porte aucune marque et il possède toutes ses dents. Il n'a pas servi à affranchir le courrier.

Le timbre oblitéré

Le timbre oblitéré est un timbre ayant voyagé par la poste et il possède une marque à l'encre précisant le lieu d'où il est parti (la ville) avec la date est l'heure de la pose de ce "tampon". Cette marque s'appelle l'oblitération du timbre, et un timbre marqué est appelé timbre oblitéré.

L'oblitération indique que le timbre a servi et qu'il ne peut plus être utilisé pour l'affranchissement du courrier. Sur certains timbres, l'oblitération peut être une simple marque faite à la plume.

Il arrive que certains timbres oblitérés possèdent encore la gomme intacte, ils proviennent de pochettes commerciales. Nous avons affaire ici à une oblitération de complaisance qui n'a aucune valeur pour les marcophiles (collectionneurs de marques d'oblitération).

La côte (le prix) du timbre oblitéré est généralement inférieure à celle du timbre neuf, mais il arrive que l'oblitération de certains timbres puisse augmenter sa valeur.

Différents types d'oblitérations

- Oblitération ferroviaire : oblitérations qui proviennent du traitement du courrier par les Chemins de Fer,

- Oblitérations " fantaisies " : onlitérations artisanales des postes américaines à la fin du 19ème siècle jusqu'au début du 20ème. Ces oblitérations étaient réalisées avec des bouchons de liège du bois... et représentaient des motifs fantaisistes,

- Oblitérations numériques : oblitérations contenant un numéro à la place du texte,

- Oblitération de plume : oblitération faites à la plume car le matériel à oblitéré n'étant pas toujours disponible dans le bureau de poste. Les timbres français de janvier 1849 étaient souvent oblitérés à la plume.