Accueil > Fauconnerie - Héraldique - Mythes > Glossaire des termes utilisés en fauconnerie

Glossaire fauconnerie

Listes des termes utilisés en fauconnerie

Glossaire des termes

Lettre A

Abaisser : rationner les oiseaux à entraîner pour les rendre plus obéissants (cf. essimer) (terme utilisé en fauconnerie).

Abattre : le fauconnier abat un oiseau quand il le tient immobile entre ses mains pour l'observer, lui mettre les entraves, le poivrer, ou lui faire une opération quelconque (terme utilisé en fauconnerie).

Abécher : donner à l'oiseau une partie de sa nourriture, pour le tenir en appétit quand on doit le faire voler (terme utilisé en fauconnerie).

Affaiter : dresser un oiseau de chasse. Affaitage se dit aussi du temps consacré au dressage et des soins qu'exigent les élèves (terme utilisé en fauconnerie).

Affriander : rendre l'oiseau plus obéissant en lui présentant de très bonnes viandes fraîches ou vives (terme utilisé en fauconnerie).

Aigrettes : toupets de plumes chez les hiboux.

Aire : Nid du rapace et surface sur laquelle il construit son nid.

Alaire : lié aux ailes (surface alaire d'un avion).

Alule : formée de trois ou quatre courtes plumes fixées sur le pouce du rapace.

Autourserie : art de dresser et de gouverner l'autour et l'épervier. Chasse à l'aide de ces oiseaux de basse volerie (terme utilisé en fauconnerie).

Aveuer : suivre un gibier de l'oeil, le garder à vue (terme utilisé en fauconnerie).

Avillon : ongle du pouce ou doigt postérieur (terme utilisé en fauconnerie).

Lettre B

Baigner : les oiseaux de vol ont besoin de bains fréquents; il importe de leur donner de l'eau fraîche dans un baquet entouré de sable. Ils ne se baignent généralement pas et boivent encore moins en présence de l'homme. Pour boire, ils plongent la tête dans l'eau jusqu'au dessus des yeux, mais ne peuvent le faire devant un témoin qu'ils redoutent. On peut les porter au bord d'un ruisseau où on les attache à la filière de manière à pouvoir les abandonner sans crainte qu'ils se dérobent; on s'éloigne, et ils se baignent alors à l'eau courante (terme utilisé en fauconnerie).

Balais : queue des oiseaux de chasse. Quelques fauconniers disent que ce terme n'est employé que pour les oiseaux de bas vol (terme utilisé en fauconnerie).

Balancoire : instrument employé pour l'affaitage des oiseaux hagards ou passagers (terme utilisé en fauconnerie).

Barres : bandes transversales de la queue des oiseaux de vol (terme utilisé en fauconnerie).

Bas vol : vol du faisan, de la perdrix, de la caille, de la pie, du geai... (terme utilisé en fauconnerie).

Beccade : petit morceau de viande qu'on donne à la main aux oiseaux. On donne une, deux ou trois beccades (terme utilisé en fauconnerie).

Béjaune : oiseau jeune et non affaité. Quelquefois terme de mépris en parlant d'un oiseau mal affaité ou paresseux. Ce mot représente bec jaune, parce que les commissures du bec des jeunes oiseaux sont pendant longtemps jaunes (terme utilisé en fauconnerie).

Boîte au pat : boîte en fer-blanc dans laquelle on met la viande hachée destinée aux oiseaux de chasse (terme utilisé en fauconnerie).

Branchier : les oiseaux dits branchiers, sont ceux qui ont été pris à la sortie de l'aire sur les branches, où ils suivent la mère, ne pouvant pas encore voler ni s'élancer sur une proie. Ceux pris dans l'aire sont désignés sous le nom de niais (terme utilisé en fauconnerie).

Bride : bande de cuir, fendue dans le milieu de sa longueur, pour reçevoir l'aile pliée des oiseaux et la retenir au repos pendant le transport (terme utilisé en fauconnerie).

Buffeter : l'oiseau buffète son gibier quand, en plein vol, il le frappe de ses avillons. Les mains du faucon sont dans cette position placées contre sa poitrine où elles prennent appui au moment du choc (cf. daguer). Il prend coup quand il souffre du choc (terme utilisé en fauconnerie).

Lettre C

Caroncules : Excroissance charnue située sur la tête de l'animal.

Change : prendre change: se dit de l'oiseau qui quitte un gibier pour un autre non chassé, ou pour un pigeon de passage (terme utilisé en fauconnerie).

Chaperon : coiffe ornée dont on couvre la tête des oiseaux de vol. Le chaperon se compose d'oeillères ajustées sur des formes en bois, taillées sur la tête de l'oiseau. Le chaperon, plus ou moins riche ou coquet, se fait avec des cuirs de couleur vive; il doit être bien proportionné à la tête de l'oiseau : trop large, il ne tient pas et trop étroit, il blesse ou froisse les plumes. On désigne sous le nom de chaperon de rust, celui qui est sans ornements et qui sert à couvrir la tête des oiseaux de proie sauvages qu'on prend au moment du passage pour les dresser (terme utilisé en fauconnerie).

Chasse au vol : une des détermination de la fauconnerie.

Chemise (ou linge) : toile destinée à envelopper les oiseaux de proie sauvages qu'on prend au passage. C'est un morceau de toile dont deux extrémités repliées forment des poches dans lesquelles se placent les ailes de l'oiseau, et dont le reste sert à l'emmaillotter à l'aide de deux rubans dont on enveloppe les serres. Avant de lui mettre la chemise, on le chaperonne et on lui bride les serres; il est transporté ainsi à la fauconnerie. On désigne aussi le duvet de l'oiseau sous le nom de chemise (terme utilisé en fauconnerie).

Culotte : plumes recouvrant les pattes du rapace.

Lettre D

Daguer : un oiseau dague quand il fond droit sur sa proie (cf. buffeter) (terme utilisé en fauconnerie).

Dent : uniquement présente sur le bec des faucons.

Diurne : rapaces actifs pendant le jour.

Lettre E

Essimer : rationner les oiseaux à entraîner pour les rendre plus obéissants (cf. abaisser).

Lettre F

Falconiformes : ordre regroupant les rapaces diurnes.

Lettre G

Gentil : oiseau capturé chassant déjà pour lui-même, de la mi-juin à la mi-juillet (terme utilisé en fauconnerie).

Gorge : bonne gorge, demi gorge, quart de gorge, c'est-à-dire indication de la quantité de nourriture donnée. Gorge chaude : nourriture vivante (terme utilisé en fauconnerie).

Goussaut : terme de mépris. Contrairement à l'esclame, le goussaut est un oiseau mal proportionné, trop court (terme utilisé en fauconnerie).

Grelot : l'oiseau de vol a toujours un grelot attaché à la main gauche, au-dessus du noeud des jets. Ce grelot, désigné aussi sous le nom de sonnette, est fixé autour du tarse à l'aide d'un petit anneau ou jarretière de cuir (terme utilisé en fauconnerie).

Gruyer : oiseau dressé pour le vol de la grue. Garde chargé de surveiller les aires d'autours et d'assurer leur capture (terme utilisé en fauconnerie).

Lettre H

Hagard : oiseau sauvage capturé avec sa livrée d'adulte. Un faucon hagard est l'oiseau pris sauvage à la fin de sa première année et en livrée complète. Il est généralement plus difficile à dresser que les faucons niais ou les faucons branchiers (terme utilisé en fauconnerie).

Haglures : marques noires sur la queue des oiseaux (terme utilisé en fauconnerie).

Hausse-pied : nom donné au faucon qu'on jette le premier dans le vol du héron. Il en faut trois : le hausse-pied qui oblige le héron à s'élever, le tombisseur qui le ravale, et le teneur qui le lie en attendant d'être secouru par les deux premiers ou par des chasseurs eux-mêmes (terme utilisé en fauconnerie).

Hérissonner : les oiseaux malades hérissonnent, redressent leurs plumes, clignent des yeux ou les ferment.

Héronnier : faucon dressé pour le vol du héron (terme utilisé en fauconnerie).

Lettre I

Incubation : temps pendant lequel le rapace couve ses oeufs pour les faire éclore (couvaison).

Ignobles : terme de fauconnerie désignant les rapaces se nourrissant de proies mortes.

Lettre J

Jack : nom donné par les anglais au mâle de l'émerillon (terme utilisé en fauconnerie).

Jardin : cour de la fauconnerie, destinée à l'exposition des oiseaux au soleil (terme utilisé en fauconnerie).

Jardiner : tenir les oiseaux au jardin, sur un bloc, pour leur faire prendre l'air au soleil (terme utilisé en fauconnerie).

Jeter : on jette un oiseau de haut vol quand on le fait partir du poing sur une proie. Lâcher ne se dit que des oiseaux de bas vol. On jette les faucons, on lâche les autours (terme utilisé en fauconnerie).

Jets : partie supérieure des entraves, composée de deux pièces en cuir souple et passées autour des tarses à l'aide d'un noeud bouclé, pour les tenir au bloc ou sur le poing (terme utilisé en fauconnerie).

Lettre L

Laneret : mâle du faucon lanier (terme utilisé en fauconnerie).

Large : l'oiseau fait large quand il écarte ses ailes au repos. C'est un signe de bonne santé (terme utilisé en fauconnerie).

Léger : on dit légers ou hautains les faucons qui s'élèvent haut et soutiennent, par opposition à ceux qui ont le vol rasant et sont dits pesants (terme utilisé en fauconnerie).

Leurre (ou rappel) : Simulacre de proie qui sert à rappeler le faucon. Planchette recouverte sur ses deux côtés par les ailes et le manteau d'un pigeon pour rappeler les oiseaux. Le leurre est garni, entre la bifurcation des ailes, d'un petit ruban destiné à nouer au besoin un morceau de viande. A sa partie supérieure est fixé un anneau qui reçoit une ficelle permettant de l'agiter en l'air pour le faire voir de loin par l'oiseau qu'on leurre (terme utilisé en fauconnerie).

Leurrer à vif : montrer un pigeon attaché à une ficelle pour rappeler les oiseaux de haut vol. L'oiseau de bas vol revient à la voix ou à l'aide du tiroir (terme utilisé en fauconnerie).

Lève-cul : chasser au cul levé c'est jeter l'oiseau au départ du gibier à quelques pas devant soi. On dit aussi voler à la source, à la couverte, à la toise (terme utilisé en fauconnerie).

Lier sa proie : se dit du faucon qui, à l'aide de ses serres, arrête le gibier qu'il chasse ou le tient à terre. Le faucon lie, l'autour empiète sa proie (terme utilisé en fauconnerie).

Linge : quelques fauconniers emploient ce mot comme synonyme de chemise. toile destinée à envelopper les oiseaux de proie sauvages qu'on prend au passage. C'est un morceau de toile dont deux extrémités repliées forment des poches dans lesquelles se placent les ailes de l'oiseau, et dont le reste sert à l'emmaillotter à l'aide de deux rubans dont on enveloppe les serres. Avant de lui mettre la chemise, on le chaperonne et on lui bride les serres; il est transporté ainsi à la fauconnerie (terme utilisé en fauconnerie).

Longe : lanière en cuir, longue de près d'un mètre, et qui sert à attacher les oiseaux à la perche ou à la cage (terme utilisé en fauconnerie).

Longue : la plus longue des pennes, la deuxième chez les faucons et la quatrième chez les autours (terme utilisé en fauconnerie).

Lettre N

Niais : on désigne sous ce nom les faucons qui ont été pris dans l'aire et encore couverts de duvet, au moins sur la tête, et élevés à la fauconnerie. Un faucon niais, bien élevé, est désigné aussi sous le nom de faucon royal. Contrairement au rochier ou branchier, le niais est un oiseau pris au nid (terme utilisé en fauconnerie).

Nobles : terme de fauconnerie désignant les rapaces se nourrissant de gibier vivant.

Nocturne : rapaces actifs pendant la nuit.

Nouer la longe : on dit nouer la longe d'un faucon quand on lui fait quitter la volerie pour quelque temps, soit au moment de sa mue, soit pour le reposer ou le soigner. Période correspondant à la mue des oiseaux où les longes sont pendues au râtelier des accessoires, parce qu'on ne les fait plus voler (terme utilisé en fauconnerie).

Lettre O

Oiseaux de leurre : les oiseaux de leurre sont dressés à revenir au leurre. Ce sont les faucons, oiseaux de haut-vol (terme utilisé en fauconnerie).

Oiseaux de poing : oiseaux de basse volerie qui reviennent au poing (autours et éperviers) (terme utilisé en fauconnerie).

Lettre P

Pairons : père et mère de l'oiseau (terme utilisé en fauconnerie).

Pantois : asthme des faucons. Un oiseau pantoise quand sa respiration est gênée (terme utilisé en fauconnerie).

Parement : diversité des couleurs qui parent les ailes d'un oiseau de proie (terme utilisé en fauconnerie).

Passager : oiseau adulte pris au passage pendant une migration. Oiseau capturé lors de son premier passage en octobre, novembre et décembre (terme utilisé en fauconnerie).

Pat : nourriture particulière des oiseaux de fauconnerie (terme utilisé en fauconnerie).

Pelotes de réjection : pelote formée de poils et os que le rapace n'a pas digéré.

Perche : support préparé pour reposer les faucons introduits. La partie postérieure et transversale de la perche ne doit être ni trop grosse ni trop mince; il faut qu'elle puisse remplir les mains de l'oiseau, et que les avillons viennent s'opposer aux ongles des doigts. On garnit souvent le dessous de cette pièce transversale, jusqu'au sol, d'un rideau en paille tressée, pour que l'oiseau ne roule pas sa longe autour de la perche.

Perchoir : se dit du local où logent les faucons (terme utilisé en fauconnerie).

Pesants : faucons qui ont le vol rasant (terme utilisé en fauconnerie).

Piquet : on met un oiseau vivant au piquet, quand on l'attache à un piquet à peu de distance de l'élève qui doit le connaître et finit par le dévorer (terme utilisé en fauconnerie).

Plaisir : faire plaisir, faire courtoisie, faire jeu à l'oiseau, c'est lui laisser plumer son gibier ou lui permettre de lui donner quelques coups de bec.

Poing : un oiseau de poing est celui qui, réclamé, revient sur le poing sans leurre (terme utilisé en fauconnerie).

Lettre Q

Quinteux : oiseaux de mauvaise affaire (terme utilisé en fauconnerie).

Lettre R

Ramer : se dit de l'oiseau qui vole en agitant ses ailes comme des rames. Les faucons sont des rameurs, ils ont les ailes vigoureuses et serrées de manière à frapper l'air avec force (terme utilisé en fauconnerie).

Rappel : synonyme de leurre. On rappelle le faucon, mais on réclame l'autour (terme utilisé en fauconnerie).

Rebuter : se dit de l'oiseau qui ne veut plus voler (terme utilisé en fauconnerie).

Rectrices : plumes formant la queue (dirige le vol et soutient l'arière du corps).

Réjection : voir pelotes de réjection.

Rémiges : grandes plumes de l'aile du rapace.

Lettre S

Scapulaires : relatif à l'épaule.

Sédentaire : qui reste dans une région déterminée.

Spicules : petites dents garnissant la face intérieure des doigts du Balbuzard fluviatile.

Strigiformes : ordre regroupant les rapaces nocturnes.

Lettre T

Tarses : région du squelette du pied située avant les doigts.

Train : faire le train, c'est donner à un jeune élève un faucon dressé pour aller de compagnie sur le gibier. C'est un excellent moyen pour mettre les niais dedans (terme utilisé en fauconnerie).

Traineau : si le leurre est un simulacre d'oiseau, le traineau est le simulacre d'un quadrupède qui, au lieu de voler, court à terre (terme utilisé en fauconnerie).

Trousser : l'autour trousse sa proie lorsqu'il se renverse en volant pour la saisir par en dessous (terme utilisé en fauconnerie).

Lettre V

Vautours de l'Ancien Monde : vautours non américains.

Vautours du Nouveau Monde : vautours américains.

Vermiculé : orné de motifs imitant des taraudages de vers.

Voiliers saillants : terme de fauconnerie désignant les vautours et éperviers.

Volerie : terme médiéval désignant le lieu où les fauconniers des nobles et des rois allaient entraîner les oiseaux de leurs maîtres. Par extension, c'est devenu de nos jours le terme consacré pour désigner les spectacles de rapaces en "liberté" présentés au public (terme utilisé en fauconnerie).

Volerie ou vol : chasse avec les oiseaux de proie. La haute volerie est celle du faucon sur le héron, la grue ou du gerfaut et du sacre sur le milan. La basse volerie est celle de l'autour, du lanier et du tiercelet de faucon sur le faisan, la perdrix, la caille, la pie, la corneille, le lièvre et le canard (terme utilisé en fauconnerie).