Accueil > Strigiformes / Strigides / Strigidés/

Harfang des neiges

Harfang des neiges : fiche descriptive

Harfang des neiges (Nyctea Scandiaca)

Les timbres sur ce rapace...

Noms de ce rapace :

Harfang des neiges (Nyctea Scandiaca)
Alias : Chouette harfang
Autre nom latin : Nyctea Nyctea ou Strix Nyctea
Anglais : Snowy owl
Allemand : Schnee-eule
Italien : Civetta delle nevi


Chant du rapace : Harfang des neiges

Harfang des neiges : chant du rapace
Copyright Alberto MASI (Birdingonthe.Net)

Situation géographique

On peut le rencontrer dans diverses régions du sud du Canada jusque dans les régions limitrophes du Nord des États-Unis, et dans les régions reculées de l'Arctique canadien pendant la période de reproduction. Autrefois, on croyait que le Harfang migrait périodiquement, à savoir tous les trois ou quatre ans, lorsque la population des lemmings de l'Arctique atteignait un creux, mais le nombre de Harfangs des neiges qui hivernent dans diverses régions d'Amérique du Nord connaît une fluctuation annuelle irrégulière Il affectionne les prairies, les marécages, les champs ou les rivages.

Description Physique

Avec sa taille de 50 cm et son envergure d'1,50 m, il est le plus gros des hiboux d'Amérique du Nord. Son poids moyen est de 2,3 kg pour la femelle et 1,8 kg pour le mâle. Adulte le mâle est presque entièrement blanc, la femelle est plus sombre avec des plumes blanches striées de brun. Une épaisse couche de duvet, recouverte de plumes, isole le corps, les pattes et les doigts du Harfang. Il peut ainsi supporter des température allant jusqu'à -50°C. Ses aigrettes sont atrophiées et invisibles, son bec noir est dissimulé sous les plumes, ses yeux sont jaunes et encerclés de disques de plumes rigides réfléchissant les ondes sonores vers les oreilles.

Population

Son aire de nidification reste la région Arctique en février-mars. Le Harfang fait habituellement sa cour au mois de mai. Il vole en battant exagérément des ailes et marche très droit sur le sol, devant la femelle, les ailes partiellement déployées. Il tient souvent la dépouille d'un lemming dans son bec durant ses démonstrations. Le nid est à même le sol, une dépression garnie de plumes, d'herbe ou de mousse, situé dans un endroit surélevé. La reproduction du Harfang est liée aux fluctuations des populations de lemmings, la femelle peut pondre jusqu'à 12 oeufs quand ils abondent, et descendre jusqu'à 4 à 7 oeufs quand ils se font rares. La femelle couve et défend ses oeufs tendis que le mâle la nourrit. Ils éclosent à intervalles de 48 heures après une incubation de 32 à 34 jours. Les jeunes quittent le nid au bout de 3 à 4 semaines, bien avant de pouvoir voler, mais continus d'être nourrit par leurs parents. A 7 ou 8 semaines, âge de l'envol, ils quittent leurs parents.

Nourriture

Il se nourrit de petits mammifères (lièvres, lagopèdes, oiseaux de mer, campagnols, rats...) mais son mets favori reste le lemming. Il avale ses petites proies tout entières et régurgite tout ce qui est indigeste en petites boules, 18 à 24 heures plus tard. Il doit capturer 7 à 12 souris par jours (350 par mois) pour subvenir à ses besoins.

Comportement

Il chasse aussi bien le jour que la nuit, ce qui s'explique par le fait que dans les régions arctiques, le soleil peut ne pas se coucher pendant presque toute la période de reproduction de l'été. Le Harfang des neiges est un animal plutôt timide et silencieux, sauf pendant la nidification où il siffle, crie ou claque du bec pour chasser les intrus et n'hésite pas à piquer sur le téméraire qui voudrait examiner son nid.

Symbolique

En décembre 1988, le Québec a choisi le Harfang des neiges comme oiseau emblème officiel de la province.