Accueil > Strigiformes / Strigides / Strigidés/

Chouette hulotte

Chouette hulotte : fiche descriptive

Chouette hulotte (Strix Aluco)

Les timbres sur ce rapace...

Noms de ce rapace :

Chouette hulotte (Strix Aluco)
Alias : Chat-huant
Autre nom latin : Syrnium Aluco
Anglais : Tawny owl
Allemand : Waldkauz
Espagnol : Càrabo
Italien : Allocco


Chant du rapace : Chouette hulotte

Chouette hulotte : chant du rapace
Copyright Alberto MASI (Birdingonthe.Net)

Situation géographique

Elle est répandue en Europe jusqu'à l'Oural, en Asie occidentale et dans l'est de l'Afrique du Nord. En 1975, on en dénombrait au moins 20 couples à Paris.

Description Physique

Chouette de taille supérieur à celle du hibou commun avec une envergure de 1 m pour un poids de 300 à 600 g. Elle est privée de houppe de chaque côté de la tête, mais pourvue de larges disques perioculaires montant très au-dessus des yeux. Elle a un plumage de couleur cendré avec des bandes noires longitudinales et transversales, étroites et ondulées. Certains individus possèdent un plumage brun roux couleur de feuilles mortes, d'autres au contraire sont aussi gris que les lichens poussant sur le tronc des vieux arbres. Avec la chouette effraie, la hulotte est la seule des rapaces nocturnes de France à avoir des yeux noirs.

Population

Elle habite les régions boisées, parfois en plaine ou en montagne. Elle fait son nid dans les creux des arbres ou dans les abris abandonnés par les pies et les corneilles. Elle y dépose habituellement 2 à 4 oeufs blancs de la grosseur d'œufs de poule. La ponte a lieu en mars-avril car les campagnols et souris dont elle nourrit ses jeunes sont beaucoup plus difficiles à attraper vers la mi-juin lorsque la végétation a poussé sur le sol forestier.

Nourriture

Ses proies sont de petits mammifères, des reptiles ou même des insectes. Il est rare qu'elle attaque des oiseaux.

Comportement

Elle ne reste jamais plusieurs jours de suite sur le même arbre sauf cas exceptionnel. Il est donc rare de trouver plus de deux ou trois pelotes de réjection sous le même gîte. C'est par les froides nuits de janvier et de février que l'on a le plus de chance d'entendre chanter la hulotte. Son chant porte facilement à 1 km.