Accueil > Strigiformes / Tytonides / Tytonidés/

Chouette effraie des clochers

Chouette effraie des clochers : fiche descriptive

Chouette effraie des clochers (Tyto Alba)

Les timbres sur ce rapace...

Noms de ce rapace :

Chouette effraie des clochers (Tyto Alba)
Alias : Dame blanche
Autre nom latin : Strix Flammea
Anglais : Barn owl ouCommon Barn Owl
Allemand : Schleiereule
Espagnol : Lechuza comùn
Italien : Barbagianni


Chant du rapace : Chouette effraie des clochers

Chouette effraie des clochers : chant du rapace
Copyright Doug Von Gausig (naturesongs.com)
Chouette effraie des clochers : 2ème chant du rapace
Copyright Doug Von Gausig (naturesongs.com)
Chouette effraie des clochers : 3ème chant du rapace
Copyright Doug Von Gausig (naturesongs.com)

Situation géographique

Elle se rencontre sur tous les continents sauf l'Antarctique.

Description Physique

A peu près de la taille d'une corneille (40 cm pour 300 à 350 g), elle est très commune en France. Sa livrée est gris cendré à brun jaune sur le dessus, richement pointillé et perlé de fines taches blanches ourlées de noir. Son plumage est blanc à roussâtre sur la poitrine selon les sous-espèces et les régions qu'elle habite. Son masque facial blanc en forme de c&La livrée du mâle et de la femelle sont identiques. De tous les rapaces nocturnes de France elle est la seule à posséder, avec la chouette hulotte, des yeux noirs.

Population

Elle fait son nid dans les crevasses des murs écroulés, sous le toit des vieilles maisons, dans les tours des clochers et sous les coupoles des églises. Saison des nids : avril et août. Il y a deux couvées par ans variant de deux à sept oeufs. L'incubation varie de 30 à 34 jours. Les petits sont couvés par les deux parents et quittent le nid à 7 ou 9 semaines.

Nourriture

Elle se nourrit principalement de petits rongeurs. Les espèces qui habitent à proximité de la mer peuvent harponner adroitement les poissons. La chouette effraie chasse en terrain découvert. Dans son gésier, des sucs digestifs corrosifs ont vite fait de dissoudre tout ce qui était profitable. Au bout de quelques heures il ne reste plus que les os et les poils. Elle s'en débarrasse en les rejetant par le bec sous forme d'une boulette compacte appelée pelote de réjection. Ces pelotes permettent de trouver le régime alimentaire de l'animal.

Comportement

Elle est sédentaire dans notre pays.

Symbolique

Dans la Grèce antique, la chouette était le symbole de la vigilance, l'attribut des devins pour sa clairvoyance et l'oiseau d'Athéna, déesse de la sagesse et de l'intelligence. Beaucoup de récits, ceux-là moins anciens, plaçaient ce rapace parmi les oiseaux de mauvais présage. Cette utile et innocente créature était regardée comme un oiseau sinistre portant malheur aux personnes dans le voisinage desquels il lui plaisait de s'établir. On l'accusait entre autres de hâter la fin des agonisants par son cri très caractéristique en forme de chuintement. Ons trouve encore dans nos campagnes des paysans qui, forts de ces superstitions, clouent à la porte de la grange l'animal. Malgré l'hostilité dont elle est l'objet de la part des hommes, la chouette n'en recherche pas moins sa compagnie. Vivant habituellement dans des maisons en ruine, mais le plus souvent, dans les combles d'habitations où elle rend les même services qu'un chat, éliminant sans merci tous les rongeurs attirés là par le grain ou le gîte.