Accueil > Falconiformes / Accipitres / Accipitridés/

Busard harpaye

Busard harpaye : fiche descriptive

Busard harpaye (Circus Aeruginosus)

Les timbres sur ce rapace...

Noms de ce rapace :

Busard harpaye (Circus Aeruginosus)
Alias : Busard des roseaux ou Busard des marais
Anglais : Eurasian marsh-harrier ouWestern marsh-harrier
Allemand : Rohrweihe
Espagnol : Aguilucho lagunero
Italien : Falco di palude


Chant du rapace : Busard harpaye

Busard harpaye : chant du rapace
Copyright Alberto MASI (Birdingonthe.Net)

Situation géographique

Il vit en Australie, en Eurasie et en Afrique du Nord.

Description Physique

Il peut être confondu avec la buse dont il a un peu l'allure générale, mais son plumage est plus sombre, sa queue plus longue, son corps plus mince. On le distingue aussi de la buse lors de son vol plané avec ses ailes en "V" élargi. C'est le plus grand des busards avec une envergure de 1,10 à 1,40 m. Le mâle : tache alaire gris-bleu contrasté et queue gris argenté. La femelle : brun foncé, tête et nuque claires nettement délimitées. Les juvéniles : semblables à la femelle avec les plumes dorsales bordées de clair et la tête plus souvent sombre. Les pattes fines sont jaunes, les yeux marron jaune. Le duvet est gris jaunâtre.

Population

A l'occasion il pond ses oeufs au milieu des roseaux ou des hautes herbes dans un nid construit de joncs, de brindilles et d'herbes ; il fait partie des rares rapaces qui nichent à même le sol. La saison des nids à lieu en avril-juin. La couvée comporte 4 à 5 oeufs arrondis. L'incubation est de 32 à 33 jours et est effectuée par la femelle. Les petits sont capables, au bout de 5 semaines, de faire 6000 km pour retrouver leurs parents à leur point de destination sans connaître l'itinéraire du voyage ni l'avoir jamais parcouru auparavant.

Nourriture

Il ne quitte guère les marais où il se nourrit de tout ce qu'il peut attraper (poissons, grenouilles, reptiles, poules d'eau, judelles, mouettes et canards). Il se nourrit surtout de petits vertébrés et de grands insectes. Ses longues ailes et sa queue lui permettent de chasser méthodiquement au "ralenti".

Comportement

Migrateur partiel avec une migration en août-octobre et mars-avril.